Qui a éteint la lumière ?

La vie paisible des quartiers proches du centre de Lima est parfois ramenée à la réalité du pays en développement par des petits détails comme l’électricité. Pour l’instant, j’ai n’ai pas eu vraiment de problèmes mais pour le Liménien moyen, la coupure d’électricité n’a rien d’extraordinaire.

La preuve est qu’il y a quelques jours nous avons reçu un petit papier nous remerciant d’avance de notre compréhension pour la coupure de courant qui allait avoir lieu ce dimanche (pratique) à partir de la 17h30 (juste une heure avant la tombée de la nuit). Normal…
Dès ma première semaine ici j’ai été mise au parfum. Je devais aller à une fête dans le quartier branché de Lima mais nous avons été prévenus (via Nextel) qu’il n’y avait plus de courant dans la boîte en question. Pour la petite histoire, on dit ici « cortar la luz » littéralement « couper la lumière ». J’ai donc avec toute ma bonne volonté (et mon 6ème sens d’électricienne) demander pourquoi ils n’étaient tout simplement pas allés farfouiller du côté du disjoncteur. On m’a gentiment expliqué de quoi il retounait.
Bien qu’habituelle, cette absence d’électricité n’est rassurante pour personne et mieux vaut ne pas s’attarder dans les endroits atteints, m’a-t-on dit.

Enfin, dans la série le petit détail qui change tout : quand je suis allée passer mon Toefl à Lima, un gentil monsieur est venu nous donner les recommandations et instructions nécessaires pour l’épreuve. Puis a ajouté la touche péruvienne : si l’ordinateur plante, ne pas s’inquiéter ça arrive et on remet l’épreuve quelques minutes en arrière ; s’il y a une coupure de courant, pas de panique non plus, les infos sont envoyées en direct au US. Mais il s’est empressé de préciser que normalement cela ne devrait pas arriver. Ne soyons pas mauvaise langue, ce n’est effectivement pas arrivé.

Publicités

6 Réponses

  1. « On m’a gentiment expliquer  »
    lapidez-la.

  2. Ahah, fais gaffe, bientôt tes phrases seront polluer (oui, polluer) de « dieu merci », « aïe, par dieu! » et autres expressions bizarres…

  3. Un peu après la citation…:

    • this is it ! mais le passage en question où il a le seau sur la tête est juste avant. bien vu quand même soeurette !

      • d’où le « juste après la citation »…comme j’ai pas trouvé, je me suis dit que le fait le d’avoir mise en italien compenserait….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :